09/07/2003

Je

Je.

"Je", c'est moi.

"Je", c'est un peu tout ce qui me fait. "Je" c'est moi et pourtant, je ne suis pas "lui". "Je" n'est pas toujours là quand j'écris, mais le plus souvent, "Je" cache sa présence et espionne, "Je" glisse, espiègle, à travers mes textes, s'introduit dans mes écrits et, figure au cœur même de mes mots. "Je" masque ses craintes, ses doutes dans des pantomimes langagières séculaires au style éculé.

"Je" joue et plaisante. Facétieux, "Je" tisse des pièges dans lesquelles je tombe. "Je" raconte des histoires et, le soir, pour s'endormir "Je" prend toujours un livre. Parfois, "Je" est trop fatigué, "Je" ne regarde que les images, les lettres, alors je reste discret, je me tais et j'écoute ce que "Je" raconte: "Je" compare, "Je" compose et invente lui-même, la trame de ses aventures futures. Mais, "Je" ne parle pas toujours, parfois, "Je" ferme la porte, s'enferme, se braque. Souvent, je pense que "Je" ne fait rien, mais, "Je" pense: "Je" lutte avec ses rêves d'enfants, "Je" cherche à comprendre où et quand ils se sont estompés. Je lui explique que tout n'est pas possible et pourtant "Je" persiste à croire. Je lui explique que le monde tourne et que de nombreuses choses ne sont que des caprices, mais, obstiné, "Je" démontre le contraire en m'inventant de plus beaux rêves. Je finis par y croire, parfois. "Je" rêve pour moi, "Je" me dicte et j'écoute, médusé par la beauté. "Je" vit avec moi, je vis sous ses doigts, et quand "Je" me lit, je voudrais que "Je" soit heureux.

"Je" danse avec moi, "Je" pense à celle qui manque. Je lui murmure de croire mais "Je" verse une larme, "Je" me sourit, et, doucement, "Je" me dit: "tu y crois, toi?"

Je rougis… et j'espère qu'elle lira, un jour, tout cela et qu'à son tour, elle lui sourira…

 

Sous influence musicale

Capitol K, "Island Row", XL recordings


21:41 Écrit par jibi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

je suis passée en effet je peux maintenant utiliser la commande "taille du texte".
Je suis sans doute fatiguée
et je devrai relire car je ne comprends pas.

Je regarde également blognote.
Apparemment là tu n'as pas le même problème qu'ici
car la commande fonctionne sauf pour le dernier texte.

En tout cas j'apprécie tes textes.
J'en ai lu quand je n'étais pas trop fatiguée.

Je pense que je devrais arreter qq jours d'utiliser l'ordi.

Bonne nuit ou bonne journée.

Écrit par : francine | 09/07/2003

le je, le ce et le moi! Quel rappel de nos lectures passées.
Revenons à nous, à l'intérieur de notre chair pour en comprendre le mécanisme. Et surtout aussi pour ne pas se mentir de ce que nous sommes.

Écrit par : petrouchka | 10/07/2003

re-bonjour au prochain passage

Écrit par : francine | 10/07/2003

suite ..de tout commence... oui un doux regard, un vrai sourire , c'est tellement important pour la reconnaissance de l'autre.Lui exprimer qu'il existe aussi.
Même si ce fut l'unique fois que cette rencontre a eu lieu...et que le nombre de ces rencontres est incalculable....

Écrit par : petroucka | 12/07/2003

Les commentaires sont fermés.