05/07/2003

Elle...

Où est-elle?

Se sent-elle, comme moi, perdue?

A t'elle idée de mon existence?

Suis-je, pour elle, autre qu'insignifiant?

Je cherche à la connaître et pourtant je n'ose l'approcher.

Je ne veux plus déranger personne. J'ai fait couler tant de larmes, j'ai éclipsé tant d'espoir…

Je veux rester tapi dans l'ombre, évoluant au rythme des mots que je pose. Absent du monde des hommes.

Je devine sa cour, je devine son regard et sa joie dans ces soirées où je ne peux pénétrer.

A t'elle en ce moment présent une infime pensée pour moi?

Elle reste le mystère et l'angoisse du faible espoir. Elle reste une gorgée de vie dans la nuit. Sait-elle que je lui écrit toutes les soirs et que je disperse mes songes au gré de vos regards interdits?

Sait-elle que pour moi ce fut plus que de simples regards échangés au cours de nos trop brèves rencontres?

Sait-elle que je suis là… simplement…

J'avais posé des mots au fond de mon crâne, méticuleusement, j'avais composé en bouquets les phrases que j'aurais voulu partager, odeur de beauté, parfum de douceur, candeur d'éternité. Mais, tour à tour, au fur et à mesure, les questions, toujours elles, ont fané, une à une, les fleurs que j'aurais voulu offrir aujourd'hui…

 

 

Sous influence musicale

Motorlab3 -barry adamson + pan sonic- "km4", Kitchen motors/ ómi





21:37 Écrit par jibi | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

une petite suggestion Serait-il possible d'agrandir les caractères?

Écrit par : francine | 05/07/2003

une évasion vers le rêve un suspens règne entre tes lignes et d'oser imaginer un seul instant que même si "elle" n'existe pas et que seul les prémices d'un roman prennent effet, il est agréable de se laisser guider par les mots.

Écrit par : petrouchka | 06/07/2003

malheureusement ... désolée de t'ennuyer avec mes problèmes de vue.
Je ne peux que dire que maintenant (ce n'était pas le cas avant) chez certains comme petrouchka
je peux modifier la taille des caractères de la plupart des textes par le menu Affichage/ Taille texte. Comme je l'ai constaté ailleurs je me demande si c'est skynet qui a changé quelque chose.
Malheureusement chez toi la taille est fixe.

Bonne semaine.

Écrit par : francine | 06/07/2003

Le désert des Tartares Merci de tes lignes toujours très appréciables surtout avant de partir au bureau.
J'ai lu "le désert des Tartares" il y a très logntemps et je me souviens que je l'avais trouvé assez ennuyeux.Faute de ne pas y trouvé beaucoup de mouvements et pour cause...le héros vit de sa solitude.Mais mon esprit à grandit, je devrais donc le relire.

Écrit par : petrouchka | 07/07/2003

Minot : tristesse et regret... ...dans ses livres, mais pureté de l'écriture.
A croire que les écrits tristes sont plus beaux à lire que les écrits du bonheur...étrange.

Écrit par : petrouchka | 07/07/2003

désolée d'encore te déranger. J'ai vu que tu codes ton texte.
Est-il possible d'ajouter SIZE?
Après différents essais, il semble que dans ce cas la commande "taille texte" fonctionne. Merci

Écrit par : francine | 07/07/2003

allusion a l'e-mail "amis imaginaire" J'écrirais ton nom dans le sable
à la porte de mon âme
j'y mélerer mes rêves seux qui ne parlent que de toi

je ne pense pas en toi ,ne crois pas en toi, ne rêve pas de toi .

en mon coeur
régne une lueur
c'est celle de l'amour
analphabéte en se jour
en mon monde paralléle
vie la plus belle.

elle n'est jamais partie
jamais venue
elle alimente mes veine
c'est aisi que je l'aime.

je suis con de sa beautée
je suis con de ces pensée
je suis con de l'aimer
je suis con-plétement con

loda: y aurait-il une terre
où mon amour imaginaire
deviendrais réalité
et vivrer a mes côté.

J'aime aimer.

Sans expliquation quant à la position de se texte.

Tabù

Écrit par : Tabù | 15/03/2005

Les commentaires sont fermés.